San Gavino Di Tenda + INFOS Communauté de commune du Nebbiu Communauté de communes

San Gavino Di Tenda

 

Accès routiers :

La commune n'est accessible que par la voie routière. Le village de San-Gavino-di-Tenda est l'un des sept villages en balcon desservis par la seule route D62 qui est la « route en corniche » du Nebbio. Celle-ci traverse les villages qui sont perchés à flanc de montagne du Sud de la microrégion.

Il est situé à 2 km de Santo-Pietro-di-Tenda par la route D62.

Sa partie Agriate est traversé par la route D81. À l'ancienne maison cantonnière du Chierchiu située à l'extrémité Nord-ouest de la commune d'Urtaca, un panneau Balagne marquant l'entrée en Balagne a été récemment placé sur la route qui traverse le Désert des Agriates.

 

Transports :

San-Gavino-di-Tenda se trouve à 38 km du port de commerce de Bastia. L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Bastia Poretta, à 32 km. La gare de Biguglia, gare la plus proche, est distante de 24 km.

 

Toponymie :

San-Gavino-di-Tenda est un village « en balcon », pentu, qui offre une très belle vue sur le Nebbio. Il est bâti le long d'une arête rocheuse partant de Cima di Petricali, à une altitude moyenne de 400 m, et orientée dans un axe SO-NE. Il est composé de quatre hameaux proches : Chiesa, Fornacce, Catarello et Poggiale.

Le village est dominé par son église paroissiale San Gavino, construite dans le hameau supérieur.

Au nord-est du village, se trouve la chapelle de l'Annunziata.

Dans son territoire aux Agriates, autrefois parcouru par les bergers transhumants et habité par endroits, il ne subsiste que les ruines des anciennes bergeries de Terrice, de Luogo Pianu, etc. Proche d'Ifana, se situe la statue de Saint-Antoine.

Histoire :

    Moyen-âge

Tour gênoise à ombria


Au XIIe siècle, le Nebbio vivait sous un régime de féodalité populaire associant le peuple aux affaires qu'avait créé Ugo Colonna. Ce régime populaire disparaît surtout à partir de la mort d'Arrigo Bel Messere, sauf dans quelques régions comme le Nebbio ou le Celavo.
Au XIIIe siècle le Nebbio est dominé par Giovanninello de Pietr'Allarretta un « cortinchi » qui possède 12 châteaux au Nebbio.

Au XVe siècle, San-Gavino subit des raids sarrasins. Le premier village de San-Gavino, alors situé dans le bas du village actuel, est ravagé par les ottomans. Fornaci, aujourd'hui hameau de Fornacce, était devenu la résidence des évêques du Nebbio qui avaient déserté Nebbiu sur le littoral pour se mettre à l'abri des attaques des barbares.
 

    Temps modernes


Au début du XVIe siècle, San Gavino était un des lieux habités de la pieve de Santo Pietro. Santo Pietro comptait vers 1520 environ 1 200 habitants répartis dans les lieux habités qui avaient pour nom : li Vezzi, le Vitalacie, Lumito, lo Panello, Cazabonna, San Gavino, lu Chatarelo, Cazenove, Fornaci, le Monte, le Petragie.

-    1553 - L'hostilité des Corses envers les Génois, favorise l'occupation de la Corse par la France qui rallie à elle de nombreux insulaires.
-    1554 - Sampiero Corso, colonel-général français apparenté aux Ornano, écrase les Génois à la bocca di Tenda où Giacomo-Santo II Da Mare colonel français, petit-fils de Giacomo-Santo 1er est tué.
-    Au début du XVIIIe siècle, la Pieve de Santo Pietro comptait 970 habitants répartis dans deux villes, San Gavino et Santo Pietro qui avait un couvent de frères Capucins.
-    1768 - Passant sous administration française, la pieve de Santo Pietro prend le nom de pieve de Tenda.
-    1789 - La Corse fait partie du royaume de France.
-    1790 - Avec la Révolution française est créé le département de Corse, puis en 1793, celui de El Golo (l'actuelle Haute-Corse).
-    1793 - La commune portait le nom de San Gavino. La pieve de Tenda devient le canton de San Gavino.
-    1801 - La commune porte encore le nom de San Gavino. Le canton de San Gavino devient canton de Tenda.
-    1828 - La commune prend le nom de San-Gavino-di-Tenda. Le canton de Tenda prend le nom de canton de Santo-Pietro-di-Tenda.

 

    Epoque contemporaine


-    1954 - Le canton de Santo-Pietro-di-Tenda est formé avec les communes de San-Gavino-di-Tenda, Santo-Pietro-di-Tenda et Sorio. San-Gavino-di-Tenda comptait cette année là 180 habitants.
-    1973 - Le canton du Haut-Nebbio est créé avec la fusion imposée des anciens cantons de Lama, Murato et Santo-Pietro-di-Tenda (chef-lieu Murato).
-    2014 - 11 novembre, inauguration du monument aux morts place de l'église.



Culture locale et patrimoine :

 

                     Lieux et monuments

 

Monument aux morts

San-Gavino-di-Tenda qui n'avait pas de monument aux morts, a inauguré le sien le 11 novembre 2014. Édifié sur la place de l’église, il remplace la plaque installée à l’intérieur de celle-ci. Le monument consiste en une grande dalle en pierre de Brando sur laquelle est apposée une plaque de marbre où sont inscrits les noms des hommes de la commune morts au combat.


Eglise

L'église paroissiale San Gavino, datée du xve siècle, a été bâtie sur un site médiéval avec des pierres de réemploi, puis remaniée. Y figurent deux tableaux importants

 

-          Tableau : reproduction d'un tableau de TIZIANO VECELLIO dit TITIEN crée par Valérie FRICHOT en 1866 nommé 'Les Pèlerins d'Emmaüs' et déposé en l'église paroissiale de la commune en 1867 et inscrit à l'inventaire du fonds national contemporain suite à une procédure de récolement par le centre national des arts plastiques (Hameau Chiesa - haut du village)

-          Tableau de Saint Gavin, œuvre du peintre et sculpteur corse du XIXe , DOMMENICO DESANTI, déposé en l'église paroissiale (Hameau Chiesa - haut du village)

 

Chapelle de l'Annunziata

La chapelle de l'Annonciata (Cappella di l'Annunciata) se situe au nord-est du village, à une centaine de mètres en contrebas. L'Annunziata est fêtée le 25 mars.

 

Tour génoises

Il existe deux tours génoises construites pour la défense de la communauté de Fornacce (aujourd'hui hameau) où se trouvait l’ancienne résidence des évêques du Nebbiu, construite au xve siècle. Le premier village de San Gavino dans le bas du village, ravagé par les Turcs, a été reconstruit au-dessus.

Ces tours ruinées, situées au nord du village, ne sont pas mentionnées sur les cartes. L'une d'entre elle se trouve au lieu-dit Ombria, au nord de la chapelle de l'Annunciata, sur un piton rocheux à 308 m d'altitude.

 

 

Patrimoine naturel :

 

Les Agriates du Conservatoire du Littoral

Depuis 1979, 5 532 hectares, représentant 35 kilomètres de côtes, ont été acquis par le Conservatoire du littoral dans l'Agriate. Environ 10 000 autres hectares sont propriété des quatre communes précitées. Le site fait l'objet de la fiche FR1100014 - Agriate19.

Le Conservatoire assure la maîtrise foncière de ce vaste domaine public terrestre et maritime. Il est le garant sur le long terme de la préservation des paysages et de l'évolution naturelle des sites.

À la suite de concertation, le Conservatoire et le Conseil général ont élaboré un projet de territoire et un plan d'aménagement soutenu financièrement par l'Office de l'Environnement de la Corse. C'est le département à qui en a été confiée la gestion qui doit assurer la surveillance, l'entretien, les petits travaux, l'accueil des publics, l'animation et la valorisation du territoire.

Depuis 2008, 20 « gardes départementaux du littoral » assurent la gestion des terrains. Un de ces agents assure l'accueil aux refuges de Ghignu en été. Leurs missions sont nombreuses, entre autres l'entretien et le nettoyage des plages et des sentiers. En été, ils sont intégrés au dispositif de prévention des incendies ; ils préviennent les visiteurs de la fermeture de la piste de Saleccia les jours de risque exceptionnel. Agents commissionnés (ou dotés de pouvoirs) et assermentés pour la plupart, ils combattent des pratiques interdites par la loi comme le camping sauvage, l'allumage de feux et la circulation motorisée hors des voies ouvertes à cet effet ; ils peuvent dresser procès-verbal. Pour effectuer leurs missions, ils se déplacent à pied, à cheval, en 4x4 et en bateau.

Une maison des gardes existe à Saleccia. Il s'agit d'un ancien pagliaghju restauré par le Conservatoire.

 

ZNIEFF

San-Gavino-di-Tenda est concernée par 3 ZNIEFF :

Chênaie Noire de la Vallée Noire

Cette ZNIEFF de 2e génération d'une superficie de 360 ha, s'étale sur Santo-Pietro-di-Tenda et sur San-Gavino-di-Tenda, à l'ouest du village de Santo-Pietro-di-Tenda. Elle est composée de quatre ensembles boisés s'étendant sur les versants nord de la chaîne du Tenda, au pied de la Cima a Muzelli.

Crêtes Mont Astu - Mont St Angelo

Situé dans le nord de l'île, le massif du Tenda assure la transition entre la chaîne du Cap Corse et celle de San Petrone en Castagniccia. La zone concerne neuf communes. Les crêtes du Tenda apparaissent très dénudé avec une végétation arborescente pratiquement absente. Les causes sont principalement liées à la déforestation pour la mise en culture de terrasses. Celles-ci sont encore bien visibles.

Désert des Agriates

La zone concerne cinq communes pour une superficie de base de 11 731 ha. Cima d'Ifana (478 mètres) qui est le point culminant des Agriate est située sur la commune de San-Gavino-di-Tenda. L'intérêt écologique, faunistique et floristique de cette zone naturelle repose sur les nombreuses espèces animales (oiseaux, reptiles, batraciens, insectes) et végétales recensées, reproducteurs et endémiques.